mardi 13 octobre 2015

"The beauty and Frankenstein"

“The beauty and Frankenstein, the pirate ogre”
(Evening Scribbles)

3 commentaires:

  1. J'ai partagé et je n'ai même pas commenté: il doit en falloir des corps pour construire un aussi gros monstre. Je te rappelle quand même que Frankenstein c'est le docteur et le monstre, c'est "le monstre".

    RépondreSupprimer
  2. ... Une patte de vache, une torse de taureau, des kilomètres de peaux humaines ... C'est un boulot de malade à fabriquer une bête pareille. Et sinon, pour sûr mon bon môssieur que le monstre ... C'est le monstre ! Mais dans le cas présent, le monstre a bouffé le docteur et lui a pris son nom de jeune fille ! La honte !

    RépondreSupprimer